Dopage Tour de France

Le cyclisme est l’un des sports les plus contrôlés par les agences anti-dopages. Et lors du Tour de France, la plus grande course du monde, ces contrôles sont très nombreux.

Sur le Tour de France, les coureurs alignés au départ de la course par les 22 équipes subissent des contrôles anti-dopages. Si des taux anormaux sont relevés lors de ces tests, l’organisation refuse l’inscription de ces coureurs sur le Tour de France. Si des contrôles positifs sont décelés pendant l’épreuve, les coureurs sont directement exclus de la course. Ensuite, des suspensions pouvant aller jusqu’à deux ans, d’après les règlements, peuvent être infligées par les instances.

Tout au long des trois semaines de course, des contrôles sont automatiquement effectués sur le porteur du maillot jaune et le vainqueur de l’étape. En marge de ces contrôles systématiques, des contrôles inattendus sont également portés sur d’autres coureurs.

Dopez vos paris sur le Tour avec 100€ de bonus !

EPO Tour de France

Affaire Festina 1998 Dopage Cyclisme

De nombreuses affaires de dopages ont éclaté sur le Tour de France. Le dopage a aussi causé la mort du coureur Tom Simpson sur les routes du Tour en 1967. Outre l’affaire « Festina » en 1998 et le déclassement de toute l’équipe pour un dopage organisé, des porteurs du maillot jaune ont été contrôlés positifs et convaincus de dopage. En 2006 et en 2007, Floyd Landis et Michael Rasmussen ont été exclus du Tour alors qu’ils étaient en tête du classement général.

Par ailleurs, des doutes subsistent toujours sur les victoires de Lance Armstrong, qui n’a jamais été contrôlé positif, mais dont certains coéquipiers ont témoigné de son utilisation de produits dopants (EPO). Alberto Contador, le tenant du titre 2010, s’est vu retiré son titre suite à la prise de produits non autorisés.

 

Cyclisme, Dopage EPO et Tour de France

Ainsi, pour limiter le dopage et les tentatives de tricherie, les instances sont constamment contraintes de mettre au point de nouvelles techniques de lutte contre le dopage pour détecter les produits utilisés par les coureurs. L’EPO, produit phare des années 1990, est désormais détectable, preuve de l’avancée de la lutte. Par ailleurs, les transfusions sanguines, également utilisées, sont aussi repérables lors des contrôles.

Pari Tour de France

  1. 1 100 € Parier + dinfos
  2. 2 100€ Parier + dinfos
  3. 3 100€ Parier + dinfos
  4. 4 120€ Parier + dinfos
  5. 5 100€ Parier + dinfos

Actu Tour de France 2011

Deuxième victoire d’étape pour Rui Costa Photo Rui Costa

Le portugais Rui Costa a remporté sa deuxième étape sur le Tour 2013 lors de la 19ème étape entre Bourg-d’Oisans […]